Qualité de vie au travail – Pourquoi investir dans une crèche d’entreprise

Qualité de vie au travail – Pourquoi investir dans une crèche d’entreprise

Face aux conditions socio sanitaires actuelles, les parents actifs sont confrontés au dilemme sécurité et éducation des enfants. Quoi de mieux qu’une crèche d’entreprise pour les rassurer ? Les enjeux !

Pourquoi une crèche d’entreprise ?

La crèche d’entreprise propose aux parents une solution de garde de leurs enfants. Elle contribue aussi à l’éveil socioéducatif grâce à l’apprentissage et à la relation avec d’autres enfants et adultes. Quel est l’intérêt de la crèche d’entreprise en particulier pour les employeurs et leurs collaborateurs ?

Que gagne l’employeur ?

De la France en Chine, en traversant l’Amérique, de nombreux organismes investissent dans des crèches d’entreprises. Sachant que toute entreprise a pour objectif de réaliser des bénéfices, que cache cet engouement ?

Qualité de vie au travail

Certaines entreprises investissent dans une démarche RSE de qualité de vie au travail. Ces dirigeants estiment que c’est un véritable facteur de productivité et un levier de performance. Les paradis des tout-petits installés au sein de l’entreprise suscitent une moindre pression entre vie professionnelle et vie familiale. Le travailleur se sent ainsi valorisé et s’implique mieux à sa tâche. Ils entraînent aussi une réduction de l’absentéisme.

La fidélisation des hauts potentiels

Les salariés ayant des expertises particulières manifestent leur preuve de reconnaissance en restant fidèles à leur entreprise. Dégagés des principaux soucis familiaux, ces hauts potentiels se consacrent entièrement à leur activité.

La promotion d’une excellente image institutionnelle

Le travail dans des conditions humaines et morales et l’épanouissement du personnel sont assurés. L’entreprise bénéficie ainsi d’une excellente image institutionnelle traduite par son engagement RSE.

La subvention de l’État

Les entreprises qui mettent en place des solutions de crèches pour leur personnel bénéficient d’importantes aides fiscales. En effet, les pouvoirs publics ont introduit diverses incitations pour encourager les employeurs.

Ces incitations ont entraîné une nette évolution de cette activité. De 2006 à 2009, les crèches privées comptaient à peine 10 000 places. Cet effectif a doublé à partir de 2012. Actuellement, ce sont plus de 100 000 places qui sont réservées aux enfants des personnels d’entreprises. Cette libéralisation du secteur est assortie d’un crédit d’impôt permettant aux entreprises de déduire 50 % des frais de crèche. Elles bénéficient aussi d’une diminution de l’impôt sur les sociétés. Au total, les pouvoirs publics prennent en charge jusqu’à 83 % du coût de la garde privée.

Vers une normalisation du secteur

Une place en crèche coûte entre 10 000 et 14 000 euros par an. Cependant, les entreprises ne supportent en réalité que 1 700 à 2 300 euros annuellement. Ce qui justifie la ruée des entreprises vers cette manne.

Selon la réglementation en vigueur, les dépenses engagées donnent droit à un crédit d’impôt à taux différent selon la catégorie :

Catégorie 1 : 50 % pour la création et le fonctionnement d’établissements assurant l’accueil d’enfants de moins de trois ans.

Catégorie 2 : 25 % pour certaines aides financières mises en place par l’entreprise.

Autres : 10% pour d’autres catégories de dépenses.

Plafonné à 500 000 euros par entreprise et par an, le crédit d’impôt peut être renforcé par des déductions fiscales. De nouvelles mesures sont prises pour assainir et contrôler l’activité.

Les avantages pour les parents

Les crèches d’entreprises permettent aux parents de résoudre diverses difficultés. Le manque de crèches dans leur localité, l’incertitude de trouver une place, la qualité des prestations, etc. Certaines entreprises proposent même des solutions plus larges, notamment la garde de nuit et la garde d’enfants malades. Il en découle de nombreux avantages :

  • La proximité crèche et lieu de travail
  • Des horaires de fonctionnement adaptés au planning du parent
  • La certitude de la prise en charge des enfants par des professionnels
  • La possibilité de nouer des relations directes avec le personnel de la crèche
  • L’accompagnement pendant les congés de maternité

Cet équilibre vie familiale et professionnelle crée un climat et des conditions de travail favorables.

COMMENTS

WORDPRESS: 0