Dans quelles circonstances faut-il fournir une traduction assermentée ?

Dans quelles circonstances faut-il fournir une traduction assermentée ?

Une traduction assermentée est une formalité utile dans la vie d’une start-up. Que celle-ci souhaite se lancer à l’international ou obtenir un prêt bancaire, la traduction assermentée s’avère indispensable. Ce type de traduction est requis par de nombreuses institutions lorsqu’ils souhaitent obtenir la traduction de vos documents officiels. Cette traduction permet ainsi aux autorités demandeuses de pouvoir authentifier le contenu d’une traduction et d’en garantir le contenu. Pourtant, une certaine confusion demeure quant aux traductions assermentées, notamment en ce qui concerne le moment où elles sont nécessaires. Cette situation est potentiellement dangereuse, d’autant plus qu’elle pourrait avoir de graves conséquences juridiques pour ceux qui ont négligé de traduire des documents officiels.

Dans cet article, nous expliquerons ce qu’est une traduction assermentée. Nous couvrirons les situations plus larges dans lesquelles une traduction assermentée est nécessaire.

Qu’est-ce qu’une traduction assermentée et quand en avez-vous besoin ?

Les traductions assermentées sont des documents qui ont été signés par le traducteur lui-même afin de garantir que leur contenu est fiable et exact. Dans la plupart des cas, non seulement la traduction, mais aussi le document original lui-même, est soumis à l’organisme officiel compétent. Celui-ci est accompagné d’une note de certification signée. Cette note doit indiquer la date de la traduction, une déclaration selon laquelle le document est une “traduction fidèle et exacte de l’original”, ainsi que le nom du traducteur et de son agence.

Contrairement à d’autres pays, le Royaume-Uni n’exige pas que les documents officiels soient traduits par un traducteur spécifiquement assermenté. Il est fait appel à des traducteurs assermentés en Europe continentale, conformément au droit civil de ces pays. Pour qu’une traduction soit certifiée au Royaume-Uni, le traducteur doit être reconnu par un organisme national de traduction tel que le Chartered Institute of Linguists, et travailler pour une agence accréditée par l’Association of Translation Companies. Pour être l’équivalent au Royaume-Uni d’une traduction assermentée, les deux documents doivent être présentés à un notaire.

Une certification est requise pour la traduction de documents officiels qui doivent être soumis à des organismes officiels, en particulier dans le cas de documents juridiques dans tous les secteurs.

Situations spécifiques nécessitant une traduction certifiée

Des traductions certifiées sont le plus souvent nécessaires pour tout document qui sera présenté devant un tribunal, un établissement d’enseignement ou un autre organisme gouvernemental en dehors de son pays d’origine. L’objectif le plus courant d’une traduction certifiée est d’obtenir des documents d’immigration, qu’ils soient destinés à un séjour temporaire ou permanent. Comme ces documents représentent une grande quantité de documents, notamment des dossiers de santé, de police et gouvernementaux, il est possible d’en soumettre une version abrégée à la traduction certifiée.

De nombreux pays insistent pour que tous les certificats et permis commerciaux – du permis de conduire au certificat de formation en matière de santé et de sécurité – obtenus à l’étranger soient présentés dans la langue maternelle de la personne qui présente le document et de l’organisme professionnel lui-même. Aux fins de recrutement et d’emploi, il est également important de disposer de traductions certifiées de documents tels que les vérifications de casier judiciaire. De même, pour ceux qui se sont mariés à l’étranger, le certificat de mariage et la licence devront être certifiés lorsque le couple retournera dans son pays d’origine.

Les entreprises internationales peuvent avoir besoin de traductions certifiées pour tout litige juridique mondial auquel elles sont confrontées, ce qui est particulièrement fréquent à l’ère de l’internet. Alors que les affaires majeures, comme la plainte pour entente déposée par les agences européennes des affaires publiques contre Google, pourront bénéficier des services d’un interprète pendant toute la durée du procès, les affaires internationales de moindre envergure peuvent simplement nécessiter une traduction certifiée de base de tout document probant. Enfin, toute personne s’adressant à des établissements d’enseignement internationaux devra faire traduire et certifier tous les relevés de notes, diplômes et même les dossiers de candidature.

Pour conclure

Bien que ce domaine puisse susciter une grande confusion quant au moment où il est nécessaire et à ce qu’il implique, la traduction certifiée est un élément crucial. Pour discuter de la possibilité de faire effectuer une traduction certifiée de vos documents par London Translation, contactez-nous dès aujourd’hui.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0